Né en Bavière, Rudolf Piehlmayer fait ses études de piano, clarinette et direction d´orchestre à la Hochschule für Musik und Theater de Munich. Lauréat en 1986 du Concours C. M. v. Weber et du Concours Felix Mottl à Munich puis, en 1987, du Concours International Weber à Varsovie, il est d’abord clarinettiste-solo de l´Orchestre Symphonique de Berlin. Au cours de cette période, il fait des études de direction d´orchestre auprès du professeur Hermann Michael et participe à des masterclasses de Leonard Bernstein et Sergiu Celibidache.

Engagé en 1991 au THEATRE de REGENSBURG comme chef d’orchestre - début d’opéra avec ”Hänsel und Gretel“ de Humperdinck - il y est bientôt nommé Premier Chef d´Orchestre, puis Directeur Général de la Musique adjoint. En 1994, le "Bayerische Staatsförderpreis" lui est décerné.

De 2002 à 2009, Rudolf Piehlmayer est DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA MUSIQUE DE LA VILLE D’AUGSBURG et chef des Concerts Symphoniques des AUGSBURGER PHILHARMONIKER.

Parallèlement, il est régulèrement invité à la DEUTSCHE OPER BERLIN.

En janvier 2002, il débute à l’OPÉRA DE LEIPZIG avec le GEWANDHAUSORCHESTER avec “Der Rosenkavalier”, puis plusieurs soirées de ballet.

De 2007 à 2010, il est le premier chef invité de l'Opéra de Leipzig/ Gewandhausorchester où il dirige plus de 80 représentations, entre autres: "Manon Lescaut“/ Puccini, "La Traviata“/ Verdi, "Die Zauberflöte“/ Mozart, "Casse-Noisette“/Tchaïkowsky, "Giselle“/ Adam, "Carmina Burana“/ Orff ainsi que des chorégraphies de Uwe Scholz sur la 8ème symphonie de Bruckner et la 2ème de Schumann.

En juin 2010 est paru chez NEOS l'enregistrement de la création du concerto pour hautbois et orchestre de David Philip Hefti avec Thomas Indermühle en soliste et les Augsburger Philharmoniker.

En janvier 2008, il a produit, avec les Bamberger Symphoniker, les "Mozartvariationen“ de Max Reger et "Im Zeichen der Venus“ de Meinrad Schmitt pour la Radio Bavaroise. Il a publié, par ailleurs, avec les Augsburger Philharmoniker, notamment, un CD pour enfants avec "Crespino und König Tulipan" de Meinrad Schmitt et "Ma mère l’Oye" de Maurice Ravel (Cavalli Records LC 05724) et en 2007 chez EMI, "Fantasia Italiana", un enregistrement de paraphrases virtuoses d´opéras pour hautbois et orchestre d´Antonio Pasculli avec Christoph Hartmann en soliste (EMI 0946 379944 29).

En janvier 2011, il dirigera la nouvelle production de "Werther“/ Massenet au Théâtre de Magdebourg. Il ouvrira la saison 2011-2012 de Den Norske Opera à Oslo avec une nouvelle production de "Die Zauberflöte“.

En Septembre 2012, il a dirigé la tournée sud en trois concerts à la Musashino Academia Musicae Tokyo, entre autres, Beethoven Concerto pour piano n ° 3 et Tchaïkovski 6e Symphony.

En Mars 2013, il a été invité par l'Académie norvégienne de musique (NMH), le Académie symphonique de Oslo à diriger deux concerts. Le programme comprend l' Concerto pour hautbois de Richard Strauss et Johannes Brahms premier Symphony.

Rudolf Piehlmayer travaille notamment depuis 2013 avec des universités musicales comme la NORWEGIAN ACADEMY of MUSIC OSLO et, depuis juillet 2014, en tant que chef d’orchestre invité, avec la MUSASHINO ACADEMIA MUSICAE TOKYO.

Au cours de la saison 2017-2018, il y a dirigé ”Norma”/ Bellini et, en 2018-2019, ”Der fliegende Holländer”/ Wagner.

Pour mai/juin 2020, il est responsable de Madame Butterfly de Puccini à l'Opéra Graslin Nantes avec l'Orchestre National des Pays de la Loire. D'autres représentations à l'Opéra de Rennes et au Grand Théâtre d'Angers.

Il dirigera ensuite le Tannhäuser de Wagner à l'Opéra Rouen Haute Normandie en septembre/octobre 2020.

Par la suite, trois concerts avec la Brahms Requiem / Haydn-Variationen avec l'Orchestre symphonique de Musashino à Tokyo sont à son calendrier.