RUDOLF PIEHLMAYER

Opera Juni 2019

Et à tout seigneur tout honneur, c’est bien l’orchestre breton qui nous semble le héros de la soirée, sous la battue fiévreusement romantique du chef bavarois Rudolf Piehlmayer, qui fait chanter la phalange, mettant en valeur la diversité des coloris, sans pour autant négliger les tempêtes qui accompagnent la malédiction du Hollandais. Nous avons été vraiment impressionnés par ses qualités techniques !